LES FEMMES SONT-ELLES EN TRAIN DE SE LIBERER DU CARCAN DE L’AGE ?

Une publicité avec Isabelle Adjani par-ci, un mannequin «quinqua» par-là, une septuagénaire épanouie au lit ici… La société serait-elle en train de changer de regard sur la femme de plus de 50 ans ? Décryptage avec cinq expertes.

Monica Belluci nouvelle égérie Nivea, Isabelle Adjani chez L’Oréal Paris ou encore Isabella Rossellini pour Lancôme… Les femmes de plus de 50 ans ont la cote chez les publicitaires. Idem dans le milieu réputé impitoyable de la mode. Sophie Fontanel, journaliste et auteure cumule les abonnés sur Instagram et semble n’avoir jamais été aussi épanouie depuis qu’elle ne teint plus ses cheveux, tout comme Maye Musk, mannequin dont la carrière a explosé passé 68 ans. En politique, elles sont là encore jugées sur leur âge. Certaines n’hésitent pas à répondre aux critiques dont elles font l’objet. En janvier dernier, Rachida Dati poussait un coup de gueule remarqué au micro de France Inter, revendiquant le droit «de ne plus avoir vingt ans», après avoir été vivement critiquée sur son physique.

La sexualité elle aussi se libère des carcans. À l’instar des héroïnes septuagénaires de Grace and Frankie – interprétées par Jane Fonda et Lily Tomlin – qui se lancent dans le business du lubrifiant intime. En 2019, les plus de 50 ans sont plus à l’aise avec leur sexualité, ce que Glenn Close confirme. Interviewée par The Guardian en janvier dernier, l’actrice de 71 ans affirmait que les sexagénaires pouvaient elles aussi «cultiver une vie intime épanouie». Un avis partagé par Camille Froidevaux-Metterie, professeure de Science Politique, chargée de mission égalité-diversité à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et auteure (1) : «Elles réinventent leur âge et revendiquent une liberté inédite, notamment dans le domaine corporel.» Et Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste, de poursuivre : «Sans parler d’une sexualité plus épanouissante, elles sont en tout cas plus ouvertes à l’idée d’avoir une vie sexuelle puisque désormais la société les y autorise.» (…)

http://madame.lefigaro.fr/societe/et-si-les-femmes-navaient-plus-dage-040319-164132

Date de dernière mise à jour : le 28 mars 2019 à 21:07

This entry was posted in Actualités. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*